Le mouvement communal et municipal au moyen âge

Description

Les Français d’aujourd’hui ont perdu la mémoire des libertés d’autrefois ; les communes du moyen âge ne réveillent aucun souvenir : car ces grandes choses furent l’oeuvre des siècles de foi. Si l’Église n’avait pas couvert de son manteau ces magnifiques institutions leur nom serait dans toutes les bouches. C’est donc un devoir d’en réveiller la mémoire, d’évoquer de la poussière des siècles ces grandes images de notre pays. Un peuple qui traîne dans la boue le culte de ses ancêtres, est un peuple perdu ; relevons donc les statues de nos pères, ne craignons point de les remettre au jour : elles peuvent paraître dignement sur la scène de l’histoire. Le moyen âge a pris l’humanité dans l’esclavage : c’est ce que nous verrons dans notre première partie. Il l’a conduite à la liberté : c’est ce que nous démontrerons dans la deuxième. Enfin la Révolution, en restaurant les principes du paganisme, a ruiné peu à peu les libertés catholiques : c’est par là que nous terminerons avec la troisième partie. En un mot, nous prouverons que la liberté est catholique, le despotisme païen et révolutionnaire.

Recevez les missives des éditions catholiques et royales dans vostre boîte aux lettres !