Vie de Saint Martin

Description

Que ceux qui ont dépensé leur sang ou leurs forces à dompter les envahisseurs barbares, dernière réserve du paganisme, les saint Remi, les saint Vaast, les saint Éleuthère, les saint Avite, les saint Colomban, les saint Riquier, les saint Valéry, les saint Germain, les saint Aignan, les saint Loup, l’ont eu pour père et pour initiateur ? que tous ceux, en un mot, qui ont contribué à fonder la France catholique, cette grande et magnifique institution du suprême organisateur des sociétés humaines, procèdent directement de lui ? C’est là, en effet, son oeuvre capitale, celle qui surpasse toutes les autres par la puissance de la conception et l’importance des résultats. Et n’aurait-il pas soupçonné l’immense portée de sa mission, il n’aurait pas moins la gloire d’avoir été le principal et le plus actif des coopérateurs choisis par la Providence pour l’exécution de ses mystérieux desseins sur notre patrie. Il s’est donc survécu également, il se survit encore dans la France.

Albert Lecoy de La Marche
Né en 1839, il est un historien français, spécialiste du Moyen Âge. Archiviste paléographe, il fut d’abord archiviste  à Annecy, puis devint en 1864 sous-chef de la section historique des Archives de l’Empire. Il fut professeur à la faculté libre de l’Institut catholique de Paris. Il était membre de l’Académie des sciences, belles-lettres et arts de Savoie. Son œuvre La Chaire française au moyen âge  fut récompensée par l’Académie des inscriptions et belles-lettres.

Recevez les missives des éditions catholiques et royales dans vostre boîte aux lettres !