Quels étaient les rôles de l’Église au Moyen Âge ?

Cours 5ème - CM1 - résumé scolaire

Qu’est-ce que le clergé ?

le rôle de l'église au Moyen Âge

Les hommes d’église sont des clercs, c’est-à-dire des membres du clergé. Il se divise en deux grandes parties :

Le clergé régulier : c’est-à-dire les moines dans les monastères

Les moines et les religieux vivent en dehors de la société. Les monastères suivent une règle de vie précise. Les moines partagent leur temps entre la prière, le travail et l’enseignement. Jusqu’à l’invention de l’imprimerie, les moines copistes avaient pour rôle de recopier les livres à la main à raison d’un par an. Ils écrivaient sur des parchemins avec de l’encre fabriquée à l’aide de suie et de plantes séchées.

Le clergé séculier : c’est-à-dire les curés et les prêtres dans les églises

Dans tous les villages du royaume de France, les journées sont rythmées au son des cloches. Au moins le dimanche, les fidèles se rendent à l’église, les curés des paroisses baptisent les nouveau-nés, célèbrent la messe, les mariages et les enterrements et annoncent les décisions royales. Les évêques dirigent les diocèses.

Comment s’organise l’Église au Moyen Âge ?

La Chrétienté est divisée en diocèses dirigés par un évêque. Celui-ci habite en ville et célèbre la messe dans une cathédrale aidé par des prêtres et des chanoines. Chaque diocèse est constitué de paroisses situées sous la responsabilité d’un curé qui officie, aidé de prêtres, dans une église paroissiale.

Quels sont les cinq rôles de l’Église ?

L’immense majorité de la population du royaume de France était de confession catholique. L’Église catholique, représentée par le pape siégeant à Rome, jouait plusieurs rôles :

Le rôle judiciaire de l’Église au Moyen Âge

Dans les affaires concernant les mœurs et la foi, seuls les tribunaux ecclésiastiques étaient compétents pour traiter le litige. L’Église poursuivait, jugeait et condamnait les coupables d’hérésies. Lorsque le seigneur était un clerc, car cela pouvait aussi se produire, l’Église pouvait également exercer la justice seigneuriale sur ses terres. L’Église avait également pour rôle de diffuser et de protéger la doctrine ; c’est-à-dire l’ensemble des affirmations ou explications de foi.

Le rôle économique de l’Église au Moyen Âge

Au cours des mille ans de chrétienté médiévale, l’Église a pu se développer et assurer un rôle central dans la vie de la population. Pour y parvenir, elle a pu prospérer grâce à plusieurs sources financières : tout d’abord grâce aux prélèvements que l’on appelle la dîme ; elle correspondait à un dixième des récoltes produites par les fidèles. Ensuite, l’Église recevait régulièrement des dons des seigneurs, des rois ou autres fidèles pour la remercier des services rendus auprès de la société de l’époque. Enfin, elle assurait un rôle culturel, la religion catholique était la source principale d’inspiration des artistes de l’époque. En plus de la langue latine qu’elle a réussi à conserver, les artistes souvent anonymes du Moyen Âge illustraient les manuscrits d’enluminures. Ces œuvres constituaient le trésor des abbayes médiévales.

Le rôle architectural de l’Église au Moyen Âge

Dès le Xe siècle, l’Occident chrétien se couvre « d’un blanc manteau d’églises » selon les termes de Raoul Glaber, moine du Xe siècle.

« Aux environs de la troisième année après l’an mille, surtout en Italie et en Gaule, on reconstruisit les églises. La plupart étaient pourtant en bon état mais les chrétiens rivalisaient pour en avoir de plus belles les unes que les autres. Il semblait que la terre se débarrassait de ses vieux vêtements et revêtait çà et là un blanc manteau d’églises. »

Raoul Glaber, moine auteur d’Histoires au début du XIème siècle.

Va alors se répandre un art nouveau :

L’art roman : Cette nouvelle architecture se base sur des techniques romaines, les églises prennent alors la forme de croix latine et son essentiellement construite en pierres.
L’art français dit gothique : apparu dès le XIIe siècle, l’architecture des bâtiment religieux évolue et se transforme ; les bâtisseurs utilisent des croisées d’ogives permettant d’alléger les murs des édifices devenus plus imposants. Ces immenses bâtisses font la réputation des principales villes du royaume. Le bâtiment principal : la cathédrale (tirant son nom de la cathèdre, le siège de l’évêque) est lieu où officie le prélat du diocèse. Tout au long du Moyen Âge, de nombreux ordres religieux vont émerger et rayonner à travers toute la Chrétienté.

Le rôle social de l’Église au Moyen Âge

Tout au long du Moyen Âge, l’Église a joué un rôle prépondérant dans l’éducation et la santé. Le rayonnement de son action est en grande partie dû à son implication dans l’aide et le soin des plus pauvres de la société. L’Église utilise ses richesses pour venir en aide aux indigents, aux pèlerins, aux malades, qui sont alors reçus dans les hôtelleries, les Hôtel-Dieu, les léproseries et autres établissements de villes et de campagnes. Les religieux en charge de les accueillir s’efforcent de soigner aussi bien les corps que les âmes. Ils sont nourris, soignés et logés gratuitement par ces établissements religieux.

Hôtel-Dieu au Moyen Âge
Gravure d’après une miniature du 15eme siècle. ©Costa/Leemage

En plus d’alléger les peines des plus pauvres de la société médiévales, l’Église avait le monopole de l’enseignement et de l’éducation des plus jeunes. Dès les premiers temps de la chrétienté médiévale, les prélats et les papes ont incité les parents des campagnes et des villes, mais aussi les seigneurs et les maires des municipalités, d’apporter un enseignement minimum à leurs enfants. Faisant partie de ceux qui étaient les plus instruits de la société, les religieux étaient en charge d’enseigner la lecture, l’écriture et le calcul notamment dans les écoles-cathédrales placées sous la responsabilité de l’évêque. Pour les soutenir, ce seront les clercs de chaque contrée qui allaient prodiguer cet enseignement. À partir du XIIe siècle, l’Église fonda les universités dont celle de Paris fut une des plus réputées d’Europe occidentale.

Le rôle politique de l’Église au Moyen Âge

L’Église joue un rôle essentiel auprès des rois et des empereurs notamment les rôles de les sacrer et de les conseiller. Par l’intermédiaire d’un clerc, elle préside également l’adoubement, ce rituel important dans la vie d’un chevalier. L’Église avait aussi le pouvoir de menacer les puissants d’excommunication pour les faire entendre raison, elle prêchait les croisades contre les ennemis de la foi. Elle a joué, dès les premiers temps de la féodalité un rôle de paix auprès de ceux qui avaient pour fonction de se battre. Pour éviter que les chrétiens se battent entre eux pour de vils raisons et aussi parce que une guerre illégitime était contraire aux Évangiles, elle a institué la paix et la trêve de Dieu au Xe et XIe siècles.

La Paix de Dieu : mouvement spirituel et social instauré par l’Église et soutenu par les seigneurs. Le but était d’apporter la paix dans le monde chrétien et juguler la violence dans la société.

La Trêve de Dieu : arrêt des combats pendant une période de l’année (du mercredi soir au lundi matin, et pendant tout l’Avent, Noël, et pendant le Carême et le Temps pascal).

Quelle est la place et le rôle de l’Église dans la société médiévale ?

Au Moyen Âge, la vie de la population est rythmée par les fêtes religieuses (Pâques, Noël…), et elles sont nombreuses. Conformément à son enseignement, l’Église invite la population à faire preuve de charité auprès des plus pauvres de la société. Elle organise la charité en distribuant de la nourriture par l’intermédiaire des moines et des prêtres

Quelle était la religion au Moyen Âge ?

Dès le Ve siècle, à partir du baptême de Clovis, le christianisme s’est considérablement développé en Europe occidentale. Les principales villes sont devenues chrétiennes dès la IVe siècle alors que les campagnes sont devenues chrétiennes seulement vers le VIIe siècle. Saint Martin de Tours joua un grand rôle d’évangélisation des campagnes restées encore sous influence païenne. Dès les premiers temps de la chrétienté, l’Église jouera un rôle clé dans l’organisation de la société notamment aux périodes des grandes invasions normandes, hongroises ou sarrasines. Les évêques ont été les grands personnages de ces temps troublés.

Quels sont les 3 ordres du Moyen Âge ?

La société médiévale a conservé sa structure pendant des siècles. Elle se composait de ceux qui prient appelés les oratores, comprendre les clercs, ceux qui combattent appelés les bellatores et ceux qui travaillent appelés les laboratores, c’est à dire principalement les paysans et les artisans.

Principales dates à retenir sur l’Église au Moyen Âge

– 380 : Théodose instaure le christianisme comme religion unique
– 496 : Clovis se convertit au christianisme
– 511 : concile d’Orléans lors duquel Clovis rassemble les évêques pour renforcer les relations entre l’Etat Royal et le Clergé
– 910 : création de l’abbaye de Cluny
– 989 : instauration de la Paix de Dieu
– 1037 : instauration de la trêve de Dieu
– 1054 : début de la Réforme grégorienne
– 1095 : première croisade
– 1098 : création de l’ordre de Cîteaux
– 1115 : fondation de l’Abbaye de Clairvaux
– 1210 : fondation de l’ordre franciscain
– 1215 : fondation de l’ordre dominicain
– 1215 : Concile de Latran IV
– 1231 : naissance de l’inquisition, qui se termine en 1320
– 1345 : fin de la construction de la cathédrale Notre-Dame de Paris
– 1517 : Martin Luther lancera la réforme protestante

Quelques livres pour en savoir plus sur le rôle de l’Église au Moyen Âge