Bruno Dumézil : « Paris au temps de Clovis et de Sainte Geneviève »

Conférence de Bruno Dumézil (Sorbonne Université) donnée dans le cadre du cycle de conférences « Paris, des origines à l’an mil ».

Date : 05 fév 2019

Sous la dynastie mérovingienne, qui règne sur les Gaules entre 481 et 751, plusieurs villes reçoivent simultanément le statut de capitale (sedes regia) : Reims, Orléans, Soissons, Chalon-sur-Saône, Metz… Le monde franc se trouve dès lors divisé entre plusieurs rois frères ou cousins, dont les relations sont difficiles. Parmi toutes ces capitales, Paris reçoit cependant une place à part, dans la mesure où elle constitue le symbole de l’unité du royaume. Au début du VIe siècle, Clovis a en effet choisi d’en faire le siège de son royaume, peut-être pour rendre hommage à Geneviève, une personnalité spirituelle et politique qui avait contribué à son essor. C’est là que les deux personnages avaient trouvé leur sépulture, dans la même église, sur la Montagne Sainte-Geneviève. Autour du roi des Francs et de la vierge des Parisiens, l’histoire médiévale de Paris commence à se dessiner, même s’il faut souvent compléter les rares textes conservés par les données des fouilles archéologiques.

Bruno Dumézil est professeur d’histoire médiévale à Sorbonne Université depuis 2018. Ses travaux portent sur le haut Moyen Âge occidental, à travers l’histoire des migrations, des réseaux sociaux et du personnel dirigeant. Il a publié plusieurs ouvrages dont La reine Brunehaut (Fayard, 2008), Servir l’État dans la Gaule franque (Tallandier, 2013) et Les Barbares (PUF, 2016). Il a également participé à l’organisation d’expositions : Nos ancêtres les barbares (2008), L’Austrasie, le royaume mérovingien oublié (2016) en collaboration avec le Musée d’Archéologie nationale de Saint-Germain-en-Laye.

    Recevez les missives des éditions catholiques et royales dans vostre boîte aux lettres !



      Recevez les missives des éditions catholiques et royales dans vostre boîte aux lettres !