Les missi dominici de Charlemagne

Sous le règne de Charlemagne, de l’an 768 à l’an 814, le territoire était vaste, très vaste. Roi des francs en 768, il devint par la suite empereur en l’an 800.

Pour contrôler et surveiller la bonne application de ses ordres sur un tel territoire il lui fallait des personnes sûres qui devaient être « les yeux, les oreilles et la langue du souverain »

En 789, Charlemagne chargea parmi ses vassaux un groupe de contrôleurs royaux appelé missi dominici littéralement “les envoyés du maître” de parcourir l’Empire afin d’obtenir de ses sujets un serment de fidélité. La fonction avait un caractère prestigieux. Sous les mérovingiens, ces contrôleurs royaux existaient mais n’intervenaient que de façon occasionnelle. Charlemagne allait en faire une véritable institution.

En 800, Charlemagne divisa son royaume en plusieurs centaines de comtés avec à leur tête un comte et un évêque, les missi dominici allaient être les garants de la probité de l’administration locale

Qui sont ces missi dominici ? Fonctionnant par deux, ce qui permettait de se contrôler l’un l’autre, ils se composaient d’un laïc et d’un ecclésiastique, bien souvent un comte et un évêque. Ils devaient inspecter jusqu’à 10 comtés, en dehors du leur évidemment… Plusieurs fois dans l’année, ils effectuaient une tournée de contrôle de la bonne application des capitulaires (l’équivalent de nos lois actuelles) à travers tout l’Empire. Leur mission s’étendaient à la fois sur le plan religieux que sur le plan séculier, deux préoccupations fortes chez les francs.
cc
En 802, leurs prérogatives allaient s’étoffer, ils allaient être désormais en charge de :

  • contrôler la gestion des autorités locales
  • sanctionner les administrateurs négligent
  • enquêter sur les cas litigieux
  • instruire les affaires judiciaires les plus graves
  • désigner les échevins locaux
  • s’assurer de la perception de l’impôt

A leur retour au Palais, ils devaient rendre compte à Charlemagne de leurs activités et signalaient les éventuels abus.

A la mort de l’empereur en 814, le système étaient devenu un rouage essentiel du gouvernement. Le fils de Charlemagne, Louis le Pieux dira ceci : “Que tout le peuple sache que les missi ont été établis pour que quiconque n’aura pu, par la négligence ou l’incurie du comte, se faire rendre justice, qu’il puisse d’emblée leur déférer son affaire et obtenir d’eux justice.”

Mais il allait plus tard se désagréger, pour finir par disparaître au Xème siècle.

Quelques siècles plus tard, à la fin des années 1240, Louis IX, futur saint louis, reprendra l’esprit des missi dominici à travers ses enquêtes. Il enverra à travers tout le royaume des enquêteurs afin de rendre justice à son peuple. En plus de la fonction de contrôle de la probité de l’administration locale, ces enquêtes auront une mission supplémentaire, une mission spirituelle : sauver l’âme du roi et de son peuple.

Recevez les missives des éditions catholiques et royales dans vostre boîte aux lettres !