Le vœu de Louis XIII

Bonjour, le 17 octobre 1610, Louis XIII dit le Juste fut couronné roi de France et de Navarre en la cathédrale de Reims. Il n’avait que neuf ans. Cinq ans plus tard, en 1615 alors âgé de 14 ans, Louis XIII épousait Anne d’Autriche. Le couple royal vivait séparément, la reine avait ses appartements au Louvre alors que le roi vivait au château de Saint-Germain-en-Laye. Après dix ans d’union et quelques grossesses infructueuses, ne voyant pas d’héritiers arriver, le couple royal décida de faire un voeu à la Sainte Vierge afin que celle-ci leur permette d’offrir un héritier au royaume de France. Dans quelle circonstance s’est déroulé le voeu de Louis XIII ? Quelles en furent les conséquences ? C’est ce que nous allons voir tout de suite. Et n’oubliez pas de partager la vidéo, de laisser un commentaire et de me soutenir via Tipeee ou en commandant un livre de ma maison d’édition. Tous les liens en description. Bon épisode.

Recevez les missives des éditions catholiques et royales dans vostre boîte aux lettres !



En 1635, Louis XIII, allié des Protestants hollandais, s’engagea dans une guerre qui allait durer près de vingt-cinq ans contre la Belgique alliée à l’Empire. Les troupes du roi de France furent réduites à néant. Dès 1636, l’armée impériale commençait à envahir le royaume et menaça directement Paris. Louis XIII prit la direction des armées. En juillet 1637 à Abbeville, pour signifier sa reconnaissance envers la Vierge Marie d’avoir préserver la France des menaces espagnoles, Louis XIII accompagné de Richelieu, consacra une lampe à perpétuité dans la cathédrale Notre-Dame de Paris. Doucement, l’idée de consacrer tout le royaume à Notre-Dame faisait son chemin dans l’esprit de Louis XIII. De leurs côtés, les Habsbourgs catholiques avaient déjà consacrés les troupes et leurs États à la Vierge Marie et avaient également apposé le visage de Marie sur leurs étendards. 

Le 27 octobre 1637, un événement surnaturel eut lieu. Le frère Fiacre, alors en prière, reçut une révélation intérieure. La reine Anne d’Autriche devait publiquement demander trois neuvaines de prières à la Vierge Marie. La première devait être récitée à Notre-Dame de Grâces à Cotignac, la seconde à Notre-Dame de Paris, et la troisième à Notre-Dame des Victoires l’église du couvent du frère. Six jours plus tard, le 3 novembre 1637, en pleine prière, le frère entendit des cris d’enfants. Devant lui, la Vierge Marie lui dit :

« N’ayez pas peur, je suis la Mère de Dieu, et l’enfant que vous voyez est le Dauphin que Dieu veut donner à la France ».

Le 5 novembre 1637, un procès-verbal relatant l’apparition fut signé et contresigné par toute la communauté des Augustins. Aussitôt avertie, la reine continua les neuvaines entreprises par le frère Fiacre. En guise de remerciement envers la Vierge Marie, en novembre 1637, le roi soumit un texte de consécration du royaume de France à Notre-Dame au Parlement de Paris. Le 5 décembre 1637, les prières étaient terminées.  

Début février 1638, la reine voulait rencontrer le frère Fiacre. Le moine se rendit au Louvre et quand il s’approcha de la reine, celle-ci se mit à genou et le remercia vivement. Peu de temps après, il rencontra le roi qui l’invita à se rendre à Cotignac pour qu’y soit célébré la sainte messe pendant neuf jours. La lettre que le roi Louis XIII adressa au frère stipulait :

que par l’offrande de ce grand sacrifice, il plaise à la Divine Bonté d’accorder à la Reine, son épouse, une heureuse lignée et conduire à la fin désirée le fruit dont toute la France espère qu’elle est enceinte.

Le roi n’attendit pas plus longtemps et publia l’Édit officiel le 10 février 1638 à Saint-Germain-en-Laye. L’Édit, qui consacrait le royaume de France à Dieu par l’intermédiaire de la Vierge Marie, prit le nom de “Vœu de Louis XIII”.

Neuf mois jour pour jour après la dernière neuvaine du frère Fiacre, le 5 septembre 1638, naissait Louis Dieudonné (c’est à dire Donné par Dieu) plus connu sous le nom de Louis XIV. Depuis lors, Louis XIII instaura chaque 15 août des processions au cours desquelles ses sujets durent prier Dieu et la Sainte Vierge pour les heureux succès du roi. Pour matérialiser le miracle, Louis XIII voulut élever un maître-autel dans la cathédrale Notre-Dame de Paris. Mort avant sa réalisation, ce sera Louis XIV qui réalisera la construction. Le 7 novembre 1659, la Régente, Anne d’Autriche et le jeune roi Louis XIV se rendirent à la frontière espagnol pour signer le traité des Pyrénées réconciliant la France et l’Espagne. Sur la route du retour, le 21 février 1660, le cortège royal se rendit en pèlerinage à Cotignac. 

 

 

 

Recevez les missives des éditions catholiques et royales dans vostre boîte aux lettres !