L’origine de la première pièce de monnaie : le Franc

Les premiers francs furent frappés à Compiègne le 5 décembre 1360, pour aider à payer la rançon du roi Jean II, capturé par les Anglais le 19 septembre 1356 à la bataille de Poitiers : les Anglais exigèrent contre sa libération la somme de 4 millions d’écus. Pour ce faire, le régent Charles fit fabriquer une nouvelle pièce, un écu d’or, dénommée plus tard le franc à cheval, pesant 3,87 g d’or fin équivalant à 1 livre tournois ou 20 sols. Cette monnaie fut taillée à raison de 63 pièces dans un marc d’or fin de 244,75 g.

Le roi y est représenté sur un destrier, armé d’un écu à fleur de lys et brandissant l’épée, avec, inscrit dans la légende, le terme « Francorum Rex » (c’est-à-dire : Roi des Francs). Dans l’une des trois ordonnances édictées le 5 décembre 1360, Jean II écrit : « Nous avons été délivré à plein de prison et sommes franc et délivré à toujours (…). Nous avons ordonné et ordonnons que le Denier d’Or fin que nous faisons faire à présent et entendons à faire continuer sera appelé Franc d’Or ». Le mot « franc » signifiant également « libre » (ou « affranchi »), il est donc probable que le nom de cette nouvelle monnaie vienne de cette double signification. Un acompte de 400 000 livres (soit 1 161 kilogrammes d’or) fut versé et le roi put être libéré.

Recevez les missives des éditions catholiques et royales dans vostre boîte aux lettres !