NOS HÉROS VENDÉENS : François Athanase Charette de La Contrie. Ép. 7/7

Charette et la Guerre de Vendée

François Athanase de Charette de La Contrie, né le 2 mai 1763 à Couffé, près d’Ancenis, et mort fusillé le 29 mars 1796 sur la place Viarme à Nantes, est un militaire français qui a joué un rôle essentiel dans la guerre de Vendée à la tête de l’Armée catholique et royale du Bas-Poitou et du Pays de Retz.

    Recevez les missives des éditions catholiques et royales dans vostre boîte aux lettres !



    La Révolution française face aux résistants vendéens

    François Athanase Charette de la Contrie est le fils de Michel Louis Charette, chevalier, seigneur de La Contrie, et de Marie Anne de La Garde de Monjeu, François Charette naît le 2 mai 1763 à Couffé. Il entre à l’école des Gardes de la Marine en 1779, sert ensuite sous le comte de La Motte-Picquet et l’amiral comte de Guichen. À l’âge de vingt-quatre ans, il obtient en 1787 le grade de lieutenant de vaisseau. Il compte trois ans plus tard onze campagnes à son actif, dont quelques-unes en Amérique. Il est envoyé en mer du Nord, en Russie, puis se bat contre les Barbaresques, et aux côtés des Ottomans contre les Grecs.

    Le 25 mai 1790, à vingt-sept ans, il épouse à Nantes, dans la paroisse de Saint-Denis, Marie-Angélique Josnet de La Doussetière, veuve de son cousin Louis Charette, âgée de quarante et un ans, et s’établit au manoir de Fonteclose, à La Garnache, près de Challans en Vendée.

     

      Recevez les missives des éditions catholiques et royales dans vostre boîte aux lettres !