Le Château des ducs de Bretagne à Nantes

Le château des ducs de Bretagne est un château défensif et de plaisance situé à Nantes, dans le département de la Loire-Atlantique en France. Classé monument historique depuis 1840, il a principalement été construit au XVème siècle mais il comprend aussi des éléments datant du XIVème au XVIIème siècle.

Fondé par les ducs de Bretagne au XIIIeme siècle pour constituer une base défensive à Nantes, le château est devenu, sous François II, la principale résidence ducale bretonne. Sa fonction militaire est également utilisée par le duc lors de la Guerre folle au cours de laquelle il s’oppose au roi de France. Sa fille, la duchesse Anne, est plus tard contrainte d’épouser deux rois de France successifs, Charles VIII et Louis XII. Ces mariages entraînent l’union de la Bretagne à la France, définitivement scellée par un édit signé au château en 1532, par François Ier. Dès lors, le château perd son statut de résidence ducale pour devenir une forteresse royale. Il voit passer la plupart des rois de France, lorsque ceux-ci visitent la Bretagne, et il est la résidence officielle des gouverneurs de la province. Néanmoins, les séjours de ces derniers sont généralement brefs, à l’exception notable du duc de Mercœur, un gouverneur qui y tient une cour pendant les guerres de Religion.

Sous l’Ancien Régime, le château sert aussi de prison d’État, et surtout de caserne et d’arsenal militaire. Il ne subit aucune dégradation pendant la Révolution, mais l’explosion des réserves de poudre, en 1800, détruit une bonne part du monument. Au xixe siècle, le château conserve sa fonction militaire, mais son intérêt patrimonial est peu à peu découvert et quelques restaurations sont entreprises. Propriété de la ville de Nantes à partir de 1915, il devient un musée en 1924. De 1990 à 2007, il bénéficie d’une rénovation de grande ampleur et il accueille, depuis 2007, le musée d’Histoire de Nantes.

Recevez les missives des éditions catholiques et royales dans vostre boîte aux lettres !