Fiche révision : Louis XI – roi de France

Louis, futur Louis XI était le fils agité du roi Charles VII et de Marie d’Anjou. Né en 1423 en pleine Guerre de Cent Ans, (quand Louis naît Charles n’est pas encore roi de France), il bénéficie d’une éducation soutenue en droit et théologique principalement. Toute sa vie et même au delà, ses adversaires diffuseront à son encontre une réputation de roi tyrannique, dur, fourbe et cruel mais dans cette france bouillonnante, il faut plutôt y voir l’affirmation de l’autorité royale appuyée sur l’alliance avec le petit peuple contre les grands du royaume. Son règne annoncera la Renaissance et le rayonnement de la France dans toute l’Europe.

Devenu dauphin, en 1436, son père lui confie de plus en plus de charges et le marie à Marguerite d’Ecosse, elle mourra à 21 ans. A l’âge de seize ans il rejoint la révolte de la Praguerie en compagnie de Jean II d’Alençon. Son père écrasera cette révolte et il enverra son fils dans le dauphiné d’où il gèrera sa principauté de manière autonome. Plus tard, il se maria à Charlotte de Savoie mais contre l’avis de son père. Ainsi naît une opposition de plus en plus direct à son père en conséquence de quoi Charles VII menaça le dauphiné en 1456. Réfugié à la cour de Bourgogne, il attendra la mort de son père pour revenir se faire couronner à Reims en 1461.

Maintenant roi de France, il veut rompre avec le règne de son père, il se mêle de politique extérieure en intervenant en Aragon, grâce à son soutien à Jean II d’Aragon, il récupère le Roussillon et la Cerdagne. En 1463, il négocie avec le duc de Bourgogne Philippe le Bon l’achat des villes de la Somme et contribua ainsi à agrandir le territoire.

Louis XI décida d’organiser de nombreux voyages à travers son royaume, de plus en plus agité, son peuple a besoin de la présence physique de son roi et Louis XI veut se rapprocher de son peuple. A dos d’âne tel le Christ, ces grands voyages sont une caractéristique de son règne.

En s’affirmant de plus en plus et ainsi en reprenant petit à petit les rênes de son royaume, il acquiert le surnom de “universelle aragne” car telle une araignée, le roi tisse sa toile, fomente, complote, frisant parfois la paranoïa mais gagne en autorité auprès de ses sujets. Voulant tout savoir et tout contrôler avant tout le monde, il créa le Relais de Poste en 1477

La désorganisation de début de règne et sa politique autoritaire vont motiver les grands du royaume à se révolter contre lui. Ces grands noms comme le duc de bretagne, le futur charles le téméraire ou encore son frère Charles de France, vont prétendre défendre le bien public. En habile politique, Louis XI réussira à diviser les coalisés mais ce sera le début d’une lutte acharnée avec Charles le Téméraire qui va durer dix ans. Rencontrés en 1468 à Péronne, Louis XI et Charles Le Téméraire vont avoir de cesse de s’affronter. Cette lutte s’arrêtera à la mort de Charles en 1477 devant les murs de Nancy. Le voilà débarrassé d’un adversaire redoutable. En 1482 au traité d’Arras, il obtient la Picardie, la Bourgogne et la Franche-Comté.

A partir des années 1470, Louis profita de son avantage pour réduire la puissance de ses vassaux et en décapiter certains…au sens propre. Afin de régner en maître sur son royaume, il ne lui reste qu’un obstacle : l’anjou de son oncle René d’Anjou. A 65 ans, René d’Anjou ne veut combattre contre le roi de France, il lui cède l’anjou sans combat. Il lui faudra attendre la mort de celui-ci pour annexer toutes les possessions angevines au royaume de France. Son fils charles VIII s’en servira pour revendiquer le royaume de Naples, signant le début des guerres d’italie.

La fin de son règne trouve un certain équilibre. Il bénéficie d’un croissance démographique et économique de fin de règne. De plus en plus croyant à la fin de sa vie, il succombe le 30 août 1483. Il est inhumé en la basilique de Notre-Dame de Cléry.

Recevez les missives des éditions catholiques et royales dans vostre boîte aux lettres !