Fiche révision : Carloman Ier – roi des Francs

Carloman Ier naquit en 751 à Soissons, il était le fils de Pépin le Bref et de Bertrade de Laon. Il fit partie de la dynastie des carolingiens. Le 9 octobre 768, à la mort de son père, Carloman devint roi des francs, il fut sacré à Soissons, ville qui deviendra la capitale de son royaume ; le même jour, son frère Charles (qui deviendra Charlemagne) se fit sacrer également mais à Noyon. Le partage du royaume entre les deux frères avait été décidé par Pépin le Bref, leur père. Carloman avait reçu l’Austrasie, l’Alémanie et la Thuringe. Quant à Charles, il reçut la Neustrie, la Bourgogne et l’Aquitaine fut partagée entre les deux hommes.

Recevez les missives des éditions catholiques et royales dans vostre boîte aux lettres !



Mais les deux frères ne s’entendaient pas. Carloman soupçonnait fortement Charles de vouloir se rendre maître de l’ensemble du royaume. Le partage fut une source de tension. En 769, une révolte éclata en Aquitaine, pour en venir à bout, les deux frères durent unir leurs forces mais, craignant une trahison de la part de Charles, Carloman, prudent, préféra rebrousser chemin… Charles dut mater, seul, la rébellion des Aquitains menée par Hunald, fils du rebelle Waïfre. Leur mère, Bertrade de Laon, usa de son influence sur les deux rois pour tenter une réconciliation. Elle proposa une alliance avec le duc Tassilon III de Bavière et avec Didier, le roi des Lombards. Vers 768, Carloman Ier épousa Gerberge, la fille de Didier de Lombardie, avec qui il aura deux fils, Pépin et Syagrius. Charles épousa Désirée, l’autre fille de Didier de lombardie.

Carloman Ier mourut le 4 décembre 771 dans son palais de Samoussy après seulement trois ans de règne. Il avait 20 ans. Quelques temps avant de mourir, il avait cédé quelques-uns de ses domaines à l’abbaye Saint Remi de Reims espérant ainsi pouvoir y être inhumé. Ce qui fut le cas. A peine était-il mort, que son frère Charles, évinça ses neveux de leurs possessions. La femme de Carloman Ier, Gerberge, qui aurait pu gouverner en leur nom, ne se sentant pas en sécurité et craignant pour la vie de ses fils, accompagnée de quelques seigneurs francs, préféra se réfugier auprès de Didier, le roi des lombards. Charles ne vit pas d’un bon oeil cette fuite soudaine. Le fils de Carloman, Pépin, avait demandé au pape Adrien de le couronner roi des francs, la menace était réelle pour Charles. En 774, quand Charles envahit la Lombardie, la femme de Carloman et ses fils se réfugièrent à Vérone mais Charles pu s’emparer de Gerberge et de ses neveux et les fit probablement enfermer dans un couvent. La menace était écartée. Charles était l’unique souverain du royaume franc.

Bien des siècles plus tard, en 1793, lors de la Révolution Française, le tombeau de Carloman Ier fut vidé comme bien d’autres monarques.

Recevez les missives des éditions catholiques et royales dans vostre boîte aux lettres !