Charles X : les rois de France en 1 minute

Charles-Philippe de France comte d’Artois plus connu sous le nom de Charles X, né le 9 octobre 1757 au château de Versailles à Versailles en France et mort le 6 novembre 1836 à Görz en Autriche, est roi de France et de Navarre de 1824 à 1830. Il gouverne durant la période dite de la Restauration. Cinquième fils du dauphin Louis et de la dauphine née Marie-Josèphe de Saxe, il est le dernier petit-fils de Louis XV et de Marie Leszczynska, succédant à ses deux frères, Louis XVI et Louis XVIII, il est le roi de France le plus âgé, à son avènement (66 ans) comme à son décès (79 ans). Très attaché aux conceptions et aux valeurs de l’Ancien Régime, chef de file des ultraroyalistes sous le règne de Louis XVIII, il tenta d’incarner la continuité de l’État et de la monarchie après la période révolutionnaire, sans pour autant céder à la réaction. À son avènement, sa priorité est de conserver la Charte octroyée par son frère dix ans plus tôt. Très pieux et attaché aux concepts sociaux du christianisme, Charles X et son gouvernement se heurtent du reste à plusieurs blocages parlementaires après la démission du président du Conseil Villèle, en 1827. Souffrant vite de sa réputation, puis tentant de se passer de l’accord parlementaire en le neutralisant par ordonnances, sa politique provoque les premières émeutes des Trois Glorieuses. Populaire chez certains paysans et opposants à la Première République (de nombreuses insurrections royalistes ayant éclaté chez ceux dont la vie changeait drastiquement à cette époque), Charles X était au contraire moqué et critiqué par certains Parisiens. Son règne est marqué par la loi d’indemnisation des émigrés, et par les expéditions françaises en Grèce (1827) et en Algérie (1830).

Recevez les missives des éditions catholiques et royales dans vostre boîte aux lettres !